L'élevage d'insectes

Connaissez-vous Black Soldier ?

Hermetia illucens ou mouche soldat noire, est originaire des pays tropicaux. Elle a cependant réussi à s’acclimater à la plupart des régions du monde.   

La mouche soldat noire est très connue depuis plusieurs années pour sa capacité à ingérer de la biomasse. C’est une solution pour réduire les déchets organiques et ainsi limiter le gaspillage alimentaire !  

Cette espèce n’est pas invasive et elle ne transmet pas de maladies. Elle est donc inoffensive pour l’homme et ne menace pas la biodiversité. Au contraire, elle apporte des solutions aux problèmes environnementaux.

En effet, les larves de la mouche soldat noire ont la faculté de digérer tous les types de déchets organiques. Les larves doivent se nourrir pour stocker un maximum d’énergie. Après plusieurs semaines au stade larvaire, elles se métamorphosent en mouches adultes. L’adulte a la particularité de ne pas avoir de bouche ni de tube digestif. Le stade adulte ne dure que quelques jours, pendant lesquels la mouche va entièrement se consacrer à la reproduction (trouver un partenaire, accouplement, ponte). 

PRINCIPE D’ÉLEVAGE

Vers une agriculture durable

L’élevage d’insectes ou entomoculture, est une activité particulièrement prometteuse lorsque l’on parle d’agriculture durable. Les larves des mouches soldats noire offrent de nouvelles perspectives en termes de valorisation des déchets organiques, en complément des solutions actuelles telles que la méthanisation et le compostage. Les nutriments des insectes sont utilisés en alimentation animale, sous forme de protéines alternatives pour tous les animaux qui en consomment naturellement (volaille, oiseaux, poissons, chiens, chats, reptiles, rongeurs…)

L’entomoculture est une alternative car l’élevage d’insectes consomme peu de ressources et est faiblement émettrice de gaz à effet de serre 

Notre production s’inscrit donc dans une dynamique d’économie circulaire et durable. Nous tenons à être le plus respectueux possible de l’environnement. C’est pourquoi les larves sont nourries exclusivement avec des coproduits issues de l’agriculture et de l’agroalimentaire au niveau de production local. La chaleur nécessaire au chauffage des bâtiments d’élevage et à la transformation des produits est issue d’une unité de méthanisation produisant de l’électricité à partir de biogaz, située sur la ferme.   

Grâce à cette optimisation des ressources, la protéine d’insectes produit sur notre élevage est la protéine qui rejette le moins de CO2 lors de sa production.